Designer de la Transformation Numérique et Collaborative

For the English version, please click on this mention

Offre de Service

En tant que Designer de la Transformation Digitale et Collaborative, je vous propose d’apporter une expertise en matière de stratégie numérique participative ainsi que de transformation collaborative, reliée à votre business intelligence.

Le terme DESIGN fait référence à un acte de création où l’on cherche à trouver une solution cohérente et harmonieuse à un problème qui est généralement mal défini. C’est un produit ou service visant à l’harmonisation de l’environnement humain, depuis le champ de la conception d’objets usuels ou d’outils jusqu’à celui de systèmes complexes tel que celui de l’urbanisme. Le design se situe à la croisée de l’art, de la technique et de la société.

Le terme DIGITAL fait référence aux dispositifs numériques d’aujourd’hui qui sont manipulables grâce à des interfaces humain-machines beaucoup plus fluides, souples, naturels, que le sont un clavier ou une souris, à savoir les doigts, le geste et la voix (en attendant le regard et la pensée).

Le terme COLLABORATIF fait référence aux racines même du DESIGN THINKING, qui est une sorte de « méthodologie » d’intelligence collective qui place l’humain, ses usages et besoins au centre de la réflexion. Concrètement, l’idée est de mettre en place une équipe pluridisciplinaire et volontaire, composée de communicants, d’ingénieurs, de dirigeants, de consommateurs ou usagers par exemple, afin de solutionner une problématique donnée. C’est donc un design transdisciplinaire qui investit aussi le champ complexe du management d’organisations formelles (entreprises privées, publiques ou mixtes, coopératives, associations, etc) ou informelles (espaces urbains, ruraux, etc) de la société, d’un point de vue structurel, fonctionnel et organisationnel, pour en faire émerger des modèles d’innovation collective, de construction participative, et de coopération opérationnelle pérenne. Se nourrissant de l’ensemble des disciplines des sciences humaines, de la diversité des esthétiques ainsi que des technologies à sa disposition, le design de la transformation collective intègre des enjeux socioculturels, politiques, économiques et éthiques. Cette démarche amène le designer à développer et à faire co-développer des produits, services et systèmes visant notamment à l’amélioration de nos modes de vie et des modes d’interaction entre les communautés et notre environnement. Les réalisations parmi les plus exemplaires car massivement adoptées par la population mondiale sont essentiellement issues du monde numérique avec le Web 2.0 (blogging, wikipedia, indexation massive et rapide par les moteurs de recherche), les médias sociaux (mini et micro-blogginig), les applications mobiles comme plateformes numériques de services quasiment auto-gérées (AirtBnB, BlaBlaCar).

Mon expertise est articulée par 4 valeurs socles : la viabilité, la désirabilité, la faisabilité et l’éthique.

  1. Viabilité : stratégie digitale économiquement viable pour les dirigeants de l’organisation ;
  2. Désirabilité : produits ou services packagés et désirables, emportant l’adhésion et la satisfaction du client maître d’ouvrage et des utilisateurs finaux ;
  3. Faisabilité : produits ou services techniquement réalisables dans un avenir prévisible, suscitant l’envie chez les équipes de production, l’envie d’améliorer ses savoir-faire techniques, de pousser sa dextérité de maniement des outils, suscitant la conviction toujours accrue des potentialités inédites du travail collaboratif, et l’envie d’éprouver la fierté toujours renouvelée de livrer un produit ou service emportant l’adhésion de toutes les parties prenantes.
  4. Éthique : chaîne de valeurs au service d’un développement durable où toutes les parties prenantes ont une place et des projets réciproquement gagnants.

Ma fonction de Digital Designer s’exprime actuellement dans les 5 métiers suivants : Ingénieur Avant-Vente / Concepteur Web – Product Owner – Chef de Projet Web / Designer UX / Chargé de Concertation et de Communication / Assistant à Maîtrise d’Ouvrage (AMOA).

Cependant, dans la mesure où je vais démarrer une formation continue à partir d’Octobre 2018* préparant à un Mastère en Expertise Digitale (titre de niveau I), formation de 1 an cantonnée les vendredis après-midi et les samedis de manière à pouvoir être conjuguée à un emploi à temps plein, mes compétences sont amenées à évoluer et ainsi à s’adapter à d’autres métiers que ceux déclinés ici. D’autant plus que je vais avoir une option à choisir en cours d’année entre l’UX Design, les Big Data & Data Stratégie, le Marketing Digital & le Brand Content. Je choisirai cette option au regard de l’emploi que j’intègrerai.

* Cf page « Où-cours-je ? » sur ce site

Veuillez trouver en suivant le détail de ces 5 métiers :

1. Ingénieur Avant-Vente

L’ingénieur avant-vente est chargé d’apporter une solution technique à l’ingénieur commercial pour co-élaborer avec lui un projet de transformation numérique, puis une proposition commerciale pour ensuite la transformer en vente client et enfin co-construire avec toutes les parties prenantes, la meilleure expérience client.

Fonctions de l’Ingénieur Avant-Vente :

1. Conception d’une solution numérique : Épaule un ingénieur commercial dans l’élaboration de sa proposition lors de la négociation d’un contrat.

2. Étude de besoin et d’opportunité : Analyse les besoins du client puis conçoit la solution technique la plus adaptée et crédible en étroite collaboration avec les services techniques.

3. Prototypage & Vente : Assiste l’ingénieur commercial lors des différentes phases de la négociation, en initiant notamment de nouvelles idées en terme de présentation ou de démonstration auprès des clients, ainsi qu’en apportant une expérience de projet propice à initier ou pérenniser une relation de confiance avec le client, de manière à lui apporter la meilleure expérience possible.

4. Pilotage de projet & Livraison du produit : Peut superviser la phase de démarrage de la réalisation du projet puis suivre le développement jusqu’à son terme.

5. Benchmarking : Assure une veille technologique sur l’ensemble des évolutions du marché, réalise un benchmarking des solutions concurrentes, participe aux salons professionnels et conférences universitaires susceptibles d’enrichir sa connaissance du marché.

.

2. Concepteur, Product owner, Chef de projet Web

Le chef de projet web est un responsable de produit de développement web. C’est en particulier un product owner dans la méthode Scrum. Selon les étapes d’un projet, c’est un assistant à maître d’ouvrage (AMOA), un assistant à maître d’œuvre (AMŒ), un chef de projet opérationnel, un co-animateur des relations entre toutes les parties prenantes, un co-développeur de solutions, et le garant de la livraison dans les délais d’un produit fini.

Fonctions du Concepteur Web :

1. Analyse du besoin et Étude d’opportunité :

2. Prototypage & Vente :

3. Pilotage de projet en tant que Product owner :

4. Satisfaction client & Pérennisation de vente :

5. Benchmarking : Opère une veille professionnelle sur les progrès scientifiques et techniques, évalue les tendances utilisateurs et les opportunités du marché.

.

3. Designer UX

L’User eXperience (UX) Designer conçoit et améliore les interfaces numériques en collaboration avec les graphistes, les développeurs et les chefs de produit et ce, en appliquant une démarche centrée sur l’utilisateur

Fonctions du Designer UX :

1. Conception :après avoir été briefé par le chef de produit, l’UX designer identifie les objectifs du projet de son client et les reformule si besoin pour faire naître un concept global améliorant l’usage fait d’un site web, d’une application mobile ou tablette, d’une borne interactive ou tout autre dispositif numérique

2. Construction de l’image de marque produit / Narration : l’UX Designer prend en compte les objectifs financiers de son client et les concilie avec les besoins des utilisateurs. Son rôle est donc stratégique : il doit simplifier l’usage que ces derniers en feront et faire naître chez eux une émotion et du plaisir en intégrant un « story telling » à l’expérience utilisateur.

3. Maquettage : il représente, à l’aide d’une équipe de créatifs, l’interface sous forme de croquis pour faire naître les idées. Il construit ensuite les « wireframes » : les maquettes de l’interface sous forme de plans qui vont structurer l’information au sein d’une dispositif numérique, formaliser les interactions et définir l’ergonomie du projet final. Une fois validées par le client, les maquettes de l’interface serviront au graphiste qui se chargera ensuite du design graphique de la page.

Le designer UX imagine et conçoit des solutions à longueur de journée. Son sens de l’observation lui permet de repérer des comportements et de les analyser. Il identifie et remonte d’ailleurs tous les points critiques de l’expérience utilisateur. En bon communicant, il sait expliquer et imposer son concept et ses choix. Enfin, il veille à ce que l’interface soit facile d’accès et cohérente à l’entreprise qui fait appel à ses services.

.

4. Chargé de Concertation et de Communication

Le chargé de concertation et de communication, sous l’autorité de son maître d’ouvrage et en lien avec les différents services opérationnels de son organisation, a pour mission d’assurer :

1. La Médiation autour du projet de son maître d’ouvrage, en animant les réseaux et relais d’opinion essentiels pour l’acceptabilité et la bonne mise en œuvre du projet, en développant des partenariats avec les structures susceptibles de relayer les messages de son maître d’ouvrage, en promouvant l’actualité des projets via les médias numériques.

2. La Mise en Œuvre d’une stratégie de concertation par l’organisation de réunions publiques, l’organisation de formes variées de participation du public et de recueil de ses avis, l’organisation de sessions de formation citoyenne aux enjeux de la fabrication collaborative de son cadre de vie, en structurant la relation à l’usager selon les standards d’une démarche qualité, en développant des espaces numériques de dialogue et d’échange.

3. Le Pilotage de la communication sur les travaux en cours de réalisation par la conduite d’une communication opérationnelle, une stratégie de communication visuelle grand public, l’organisation de réunions publiques d’information, une stratégie de communication textuelle via des lettres d’informations et communiqués de presse

4. L’organisation d’évènements et manifestations scandant les phases clés du projet

.

5. AMOA

L’assistant à maîtrise d’ouvrage (AMO ou AMOA) a pour mission d’apporter une expertise au maître d’ouvrage (le donneur d’ordre ou le client), pour définir, piloter et exploiter son projet. Il facilite la coordination de projet et permet au maître d’ouvrage de remplir pleinement ses obligations au titre de la gestion du projet.

.

—  Retour —

Job Memo

… coming soon

—  Retour —